La parvovirose

La parvovirose ou gastro-entérite infectieuse est une maladie virale du chien, extrêmement contagieuse de chien à chien. L’animal peut contracter la maladie à tout âge mais elle est particulièrement dangereuse pour les chiots de 6 semaines à 6 mois.

Les causes de la parvovirose

Comme son nom l’indique, la parvovirose est causée par un virus proche de celui qui cause la panleucopénie féline également appelé typhus chez le chat. Le principal vecteur de cette maladie sont les excréments d’animaux atteints de la parvovirose. Un animal sain peut être contaminé en mangeant ces selles, en séjournant dans un endroit infecté par des déjections d’animaux malades ou suite à un contact avec un objet souillé.

Le virus de la parvovirose a pour particularité d’être extrêmement résistant dans le milieu extérieur où il peut persister jusqu’à 8 mois. La seule façon de s’en défaire est de désinfecter scrupuleusement tout l’environnement de vie des chiens à l’aide de soude caustique ou d’eau de Javel (hypochlorite de sodium) en respectant les précautions d’usage (produits irritants et corrosifs).

Les symptômes de la parvovirose

Les symptômes de la maladie sont variables en fonction de l’âge de l’animal infecté. Chez le chiot, la maladie est particulièrement préoccupante car le virus  va préférentiellement toucher le cœur du petit animal. La maladie évolue alors par un grossissement du cœur, des troubles cardiaques et circulatoires suivis d’une mort subite du chiot.

Le parvovirus s’attaque également à l’intestin de l’animal sur lequel il peut causer de graves lésions. Ces lésions se traduisent par des vomissements par une diarrhée avec des selles gris-jaune qui, en cas d’aggravation de la maladie, deviennent plus foncées, malodorantes et hémorragiques. Le jeune chien ressent alors des douleurs abdominales et une forte soif pouvant traduire les premiers signes d’une déshydratation. Le refus de s’alimenter, l’abattement et l’apparition de fièvre ou, au contraire, d’une hypothermie sont également des symptômes courants.

La mortalité est très importante chez les chiots atteints de parvovirose et  la mort de l’animal peut intervenir en moins de 48 heures après l’apparition des premiers symptômes.

Traitement et prévention de la parvovirose

Au moindre symptôme pouvant évoquer la parvovirose, courez en urgence chez votre vétérinaire. Plus la maladie est prise en charge tôt, plus votre animal aura de chances de se rétablir. Le traitement vétérinaire prend la forme de perfusion de médicaments antiémétiques (contre les vomissements), antidiarrhéiques et antibiotiques et nécessite une hospitalisation.

Le pronostic vital d’un chien atteint de parvovirose étant plutôt sombre, il est préférable de le vacciner afin de prévenir l’apparition de la maladie. Il existe un vaccin très efficace administré au chiot dès l’âge de 8 à 10 semaines. Il consiste en deux injections à 3 semaines d’intervalles la première année puis par un rappel annuel. Il est donc fortement recommandé aux propriétaires de chiots pas encore vaccinés d’éviter tout contact avec un autre chien, même en bonne santé apparente, et d’éviter de le promener ailleurs que dans son jardin privé, si vous avez la chance d’en posséder un.

La gastro-entérite chez le chien
5 (100%) 1 vote