Comment nourrir son chiot?

Vous venez de faire l’acquisition d’un chiot et vous ne savez pas comment le nourrir et à quelle fréquence ? Pas de panique, nous allons vous expliquer comment faire.

À l’instar des bébés, les besoins alimentaires d’un chiot sont différents de ceux d’un chien adulte. En effet, par rapport à son poids corporel, le chiot aura besoin de davantage d’énergie et de nutriments tels de que le calcium et le phosphore pour lui assurer à une croissance optimale.

Que dois-je lui donner à manger ?

Préférez les aliments dits « premium » plutôt que des aliments bas de gamme. On les trouve généralement chez les vétérinaires et dans les animaleries. Ils sont certes plus chers mais vous vous y retrouverez en évitant des problèmes de santé futurs. En effet, une alimentation de bonne qualité permettra de constituer une ossature solide à votre chiot et un bon système immunitaire qui l’aidera à mieux résister aux maladies. De plus, les aliments « premium » contiennent le plus souvent des protéines hautement digestibles, mieux assimilées par l’animal. Ces protéines sont capitales car elles interviennent dans la constitution de la musculature de votre petit compagnon.

Les aliments « premium » se déclinent dans des  gammes adaptées aux chiots, leur prodiguant l’énergie et tous les nutriments dont ils ont spécifiquement besoin.

De plus, tous les chiots n’ont pas les mêmes besoins selon qu’ils  appartiennent à des races de petite, de moyenne ou de grande tailles. Là encore, les aliments du commerce s’adaptent à la race ou à la taille que votre chien fera à l’âge adulte.

Cette alimentation spécifique devra être maintenue jusqu’à ce que le chiot ait terminé sa croissance, c’est à dire 12 mois pour un petit chien, 18 mois pour un chien de race moyenne et jusqu’à 24 mois pour un chien de grande taille.

Ne donnez jamais à votre chiot les restes de table même s’il vous fait les yeux doux, cela pourrait déséquilibrer sa ration alimentaire et favoriser une prise de poids trop rapide ! De même, limitez la distribution de friandises.

Si vous décidez de donner à votre chiot un autre  aliment que celui qui lui était distribué à l’élevage, en animalerie ou en refuge, pratiquez la transition alimentaire. Cette transition consiste à introduire progressivement le nouvel aliment sur une période d’une semaine en le mélangeant à l’aliment habituel et en augmentant régulièrement les proportions jusqu’à ne donner plus que le nouvel aliment. En effet, le chiot n’a pas une flore digestive mature et un changement trop brutal d’alimentation pourrait perturber sa digestion et provoquer des diarrhées. Les aliments spécifiques de qualité peuvent contenir des prébiotiques qui vont l’aider à renforcer sa flore digestive, en peuplant son intestin.

Veillez donc avant de choisir l’aliment à bien lire les étiquettes, tout y est indiqué et vous avez maintenant toutes les clés pour  faire un choix éclairé! En cas de doute sur l’aliment à donner à votre chiot, gardez à l’esprit que votre vétérinaire est l’interlocuteur qu’il ne faut pas hésiter à solliciter.

A quelle fréquence dois-je lui donner à manger ?

Jusqu’à 6 mois, il est recommandé de donner la ration quotidienne de votre chiot en 3 repas présentés à heures fixes, matin midi et soir. Retirez lui la gamelle au bout de 15 minutes s’il rechigne à manger et ne lui représentez là qu’à l’heure du prochain repas.

Après l’âge de 6 mois, vous pourrez passer à 2 repas par jour, à donner généralement matin et soir.

 Quelle quantité  ?

Pour estimer la quantité journalière de nourriture à donner à votre chiot, vous pouvez partir des indications présentées sur la boîte ou le sac d’aliment , c’est votre référence de départ. Cette quantité de référence pourra être revue à la hausse ou à la baisse en fonction de la prise de poids de votre chiot et de son mode de vie (beaucoup d’activité physique ou peu d’activité physique). Le paramètre le plus important à surveiller est le poids de votre chiot, indicateur de la croissance harmonieuse de votre compagnon à 4 pattes. La prise de poids doit être continue mais pas trop rapide. A titre de repère, on dit que le chiot ne doit pas dépasser 50% de son poids adulte estimé à l’âge de 5 mois. Une prise de poids trop rapide entraînerait une surcharge au niveau du squelette lui-même en pleine formation, ce qui pourrait entraîner des déformations squelettiques ou des problèmes articulaires chez le chien adulte. A l’inverse, une perte de poids doit vous alerter et vous poussez à consulter votre vétérinaire.

En cas de doute,  ce dernier pourra vous fournir un suivi de courbe de poids personnalisé pour vous aider à adapter, au plus juste, la quantité de nourriture de votre chiot.

Nourrir un chiot
Notez cet article